Long week-end

Imprimer
AddThis Social Bookmark Button
Modifier la taille du texte :

joyce

Parfois les histoires d’amour les plus simples sont aussi les plus marquantes. Un long week-end de Joyce Maynard n’est pas une nouveauté mais il serait dommage de passer à coté de cette très belle histoire.
 
Un jour rencontre Adèle. Ils s’aiment immédiatement. Une évidence. Adèle est une mère divorcée neurasthénique. Franck vient de s’évader de prison où il était incarcéré pour meurtre.
 
Au milieu de ce couple improbable, Henry le fils d’Adèle observe de son oeil d’adolescent cette relation naissante et ses conséquences.
 
Avec ce récit, Joyce Maynard nous offre un roman lumineux au style limpide.
 
Des personnages compliqués mais d’une grande finesse et d’une exquise complexité.
 
Un magnifique portrait d’une mère amoureuse de l’amour et d’un fils dévoué mais dépassé par ce qui se déroule devant ses yeux.
 
Un roman sur la famille, la transmission, la vie envers et contre tout.

[Candice]