Aujourd'hui le monde se décline en bandes dessinées : fictions originales, adaptation de romans, documentaires politiques ou historiques, manifestes engagés, la BD est sur tous les fronts de la pensée. À la médiathèque, nous prenons un soin tout particulier à enrichir nos collections BD afin que vous puissiez y trouver les incontournables, les succès, les pépites de l'édition indépendante, le meilleur du comic book, et la crème du manga. Si vous souhaitez vous frayer un chemin dans cette jungle de bulles et d'images, cette petite chronique régulière a vocation à vous partager nos coups de cœur et nos dernières lectures !

La Bédéthèque de Candice et Laura

Lectures croisées

Terrarium, Hirasawa Yuna [Manga adulte]

candice

L'avis de Candice

 

A la recherche de leur mère, Chico technologue d'investigation et Pino son frère parcourent leur monde sur le point de disparaître. Au fur et à mesure de leur cheminement, ils vont rencontrer des humains et des robots qui s'obstinent à survivre et vont tenter de les aider. Le premier tome de cette série (de 4 tomes seulement) m'a tout de suite enthousiasmé. Que s'était-il passé dans ce monde mystérieux où la nature a repris ses droits?
L'histoire vous happe immédiatement. L'univers est réfléchi et cohérent. On sent que ce n'est pas juste la toile de fond du récit . Mais le point fort de ce manga est sans conteste la relation pleine de finesse et de sensibilité entre Pino et Chico. C'est elle qui structure l'histoire mais va aussi illustrer au plus près la relation entre robots et humains qui est au cœur de cette série.
Mon seul bémol, je trouve la fin un peu bâclée mais cela n'altère en rien le plaisir de la découverte de cette histoire.

Terrarium

 

 

 

 

 

 

Laura

L'avis de Laura

 

Cette fois-ci, c'est Candice qui m'a convaincu de continuer un manga et je vous avoue que j'ai quand même eu un peu de mal. J'ai aimé la relation fusionnelle entre Chico et Pino ainsi que l'univers apocalyptique et le graphisme mais j'ai eu plus de mal avec le vocabulaire très mécanique et scientifique. Je suis tout à fait d'accord avec Candice pour la fin, j'aurais aimé que cette série soit plus longue et plus développée parce qu'elle commençait à bien me plaire... Un gros coup de cœur pour les couvertures des 4 tomes, absolument sublimes, on en ferait des affiches. 

 

Retour sur la suite de Shadows House [manga adulte]

Laura : Alors Candice ? Toujours aussi accro à Shadows house ?
Par ma part, totalement ! On en apprend toujours un peu plus sur la famille Shadows, sur tous les secrets qu'ils tentent de cacher et sur toutes les manigances faites pour conserver leur puissance.
Kate et Emilico se donnent les moyens de les percer à jour et de tenter de renverser cette domination. 

Candice : Ouh la la oui Laura, toujours! Je dois t'avouer que je ne m'attendais pas à ce que l'histoire se complexifie autant. Kate est assez impressionnante et j'ai bon espoir qu'Emilico prennent de l'épaisseur.
Vivement le prochain tome. 

shadow house 2

 

 

 

 

 

 

 

Coups de coeur

Laura

Coups de cœur de Laura

 

 La dame blanche, Quentin Zuttion [BD adulte]

Estelle est une jeune infirmière à la maison de retraite Les coquelicots, son métier lui tient énormément à cœur et elle s'y investit plus que de raison. Les résidents deviennent des membres à part entière de sa vie et elle en souffre car ceux-ci finissent par mourir et d'autres arrivent, ainsi de suite.
« Depuis dix ans, je passe mes journées à m’occuper d’eux. Je les soigne. Je les nourris. Je les lave. Je les fais rire. Je les prends dans mes bras. Et puis d’un coup, ils partent »
Ce roman graphique rend un hommage poignant aux soignants qui donnent beaucoup de leur énergie et de leurs sentiments dans l'exercice de leur fonction. Ils doivent s'adapter aux différentes pathologies potentielles des résidents et surtout accepter l'idée qu'ils sont en fin de vie. Estelle finit par ne plus bien savoir où se trouve sa place, jusqu'où peut-elle être impliquée. Par ailleurs, les personnes âgées sont sublimés avec des illustrations absolument magnifiques toutes teintées de tons bleutés.
Je ne suis pas ressortie indemne de cette lecture très poignante, et j'ai bien sûr eu une pensée émue pour mes grands-parents. Peut-être qu'il en sera de même pour vous.

La Dame Blanche

 

 

 

 

 

 

Tokyo Tarareba girls, Akiko Higashimura [Manga adulte]

Ce josei raconte le quotidien de trois jeunes femmes très amies, nous suivons leurs déboires professionnelles et sentimentaux.
De quoi s'identifier et dédramatiser.

tokyo tareba girls 1 lezard 

 

 

 

 

 

 Mushishi, Yuki Urushibara [Manga adulte]

Ce manga n'est pas une nouveauté mais une découverte récente de votre médiathécaire, et un réel coup de cœur.
Le mushishi est un chasseur de mushi, c'est-à-dire de petit parasite mi-vivant mi-mort, qui prend possession de certains humains avec une certaine dimension spirituelle.

mushishi 01

 

 

 

 

 

 

La bibliomule de Cordoue, Wilfrid Lupano [BD adulte]

Sauvons les livres et la transmission de la culture avec un bibliothécaire acharné et sa mule colérique.

la bibliomule de cordoue


 

 

 

 Les fleurs de la mer Egée, Komikku |Manga adulte]

Au cœur du XVe siècle, en Italie, deux jeunes filles vont se rencontrer et partir en voyage à la recherche de la sœur de l'une d'elle.
C'est l'occasion pour le lecteur de découvrir les débuts du commerce, du marchandage dans les pays côtier de la mer Egée.

les fleurs de la mer egee

 

 

 

 

 

 

  

candice

Coup de coeur de Candice

 

 Lore Olympus, Rachel Smythe [BD Adulte]

Ah, l'histoire de d'Hadès et Perséphone... Un grand classique de la mythologie. Rachel Smythe l'explore avec beaucoup d'intelligence et d'humour.
En bleu et rose uniquement, elle campe une famille de dieux particulièrement difficiles à vivre, des relations fraternelles houleuses et une histoire d'amour improbable entre un Hadès sombre et dépressif et une Perséphone pleine de fraicheur et inexpérimentée mais moins naïve qu'il n'y parait.
Une excellente remise au goût du jour des mythes grecs.
Tout d'abord diffusée sur la plateforme Webtoons, la BD est enfin édité sous format livresque pour notre plus grand plaisir. Le tome 2 arrive bientôt en librairie et évidemment dans votre médiathèque préférée.

Lore olympus

 

 

 

 

 

 

 Natsuko no sake, Akira Oze [Manga adulte]

Une jeune publicitaire revient chez elle à la campagne pour honorer son frère et poursuivre son rêve de produire un saké à base d'un riz disparu depuis la seconde guerre mondiale.
Le retour à la terre est à la mode et on ne peut que saluer le courage de la jeune Natsuko pour créer son exploitation agricole. On en apprend beaucoup sur le saké et sa production, c'est passionnant.

natsuko no sake 1

 

 

 

 

 

 

 

kitsune

 

La rubrique du Kitsune

 Jizo, Mato, Mr Tan [Manga Adulte]

Connaissez-vous Jizo, une petite pépite manga qui réunit Mato, une illustratrice japonaise, et le célèbre Mr Tan, alias Antoine Dole, scénariste de Mortelle Adèle ?
Une fine couche de crépuscule sépare le monde des hommes de celui des esprits, où démons, yokai et autres fantômes n'hésitent pas à investir les sentiers isolés, les temples, les habitations et objets du quotidien... Perdu dans une ville qu'il connait pourtant par cœur, le petit Aki ne parvient plus à rentrer chez lui. Dans cette fable qui n'est pas sans rappeler le voyage de Chihiro, Aki croise la route de Jizo, un étrange personnage qui semble veiller sur lui et fait l'objet de notre point culture d'aujourd'hui.
Présents au bord des chemins, aux carrefours (croisement des mondes temporels et spirituels) ou dans les sanctuaires, les statues Jizô sont de petits bouddha dédiés à la protection des voyageurs et des enfants. Quand un enfant meurt à la naissance ou en bas-âge, Jizô se charge de le protéger des démons et de lui apporter la paix. Les parents ayant perdu un enfant confectionnent souvent des vêtements pour Jizô afin d'obtenir des grâces. Un bonnet rouge posé sur la statue permet de garantir que celui n'ait pas froid dans l'autre monde. Il semblerait que cette pratique, assez récente dans l'histoire du Japon, témoigne aussi de la culpabilité qui pèse sur les mères ayant eu recours à l'avortement. 

Jizo